L'ennemi naturel

Film français de Pierre Erwan Guillaume

Avec Jalil Lespert, Aurélien Recoing


Interdit - de 12 ans


Par Esther Castagné
 
Sortie le 08-12-2004

Durée: 1h37

 

Voyage initiatique au pays des passions inavouées

Lorsque le lieutenant Luhel débarque à Plouescat pour enquêter sur la mort d'une jeune adolescent, il ne sait pas encore que sa vie (bien rangée) va s'en trouver  bouleversée. Dans cette atmosphère mystérieuse et sauvage, il va découvrir sa véritable nature grâce à sa confrontation avec une rudesse qui ne laisse pas place au mensonge mais qui peut parfois protéger des secrets.
 
Sa rencontre avec les habitants du village et son affrontement avec Serge Tanguy, le père du défunt, un homme  brutal et séduisant, dont la vie est exclusivement régie par un appétit sexuel inépuisable seront à cet égard décisifs. Abandonné aux antipodes de son environnement ordinaire, Luhel laisse remonter ses penchants jusque-là censurés. P.- E. Guillaume interroge l'insaisissable, à la fois naturel, à travers ce lieu magique et inquiétant, et personnel. Le protagoniste ne sait plus qui il est, s'il est bon ou mauvais, s'il a raison ou tort. Et pour résoudre ces contradictions et trouver le repos, il lui faudra s'accepter lui-même. La beauté des plans contraste avec la violence de l'intrigue ; la nature est toujours filmée avec fluidité, comme si la caméra caressait les éléments consentants. Les hommes eux, sont violents,  et mus par une agitation irrépressible, ce que saisit le réalisateur par le biais d'un montage plus saccadé. L'alternance entre monde réel et monde de fantasme, renforcé par
la caméra subjective, augmente cette sensation de déséquilibre et d'impossible harmonie de l'homme avec lui-même, et avec la nature et le monde qui l'entoure. On ne sait plus si l'histoire n'est qu'un mauvais rêve ou si Luhel vit vraiment cette aventure. On ne sait plus quelle force l'anime. Comme lui on se perd pour mieux se (re)trouver et atteindre l'apaisement final, peut-être comparable à celui de la mort.