le Pont des Arts

Film français de Eugène Green

Avec Adrien Michaux, Natacha Régnier, Alexis Loret, D.Podalydès, O.Gourmet, Camille Carraz, Jérémie Rénier, Christelle Prot





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 10-11-2004

Durée: 2h06

 

L'amour, la mort ?

Eugène Green est un des rares cinéastes actuels dont on reconnaît facilement la «patte», même si on a manqué le générique : utilisation du français classique respectant toutes les liaisons, diction articulée (ânonnée diraient certains), influence revendiquée de Bresson, découpage janséniste évitant les champs-contre-champs avec amorce, gros plans d’acteurs fixant l’objectif de la caméra, attitudes hiératiques et déplacements limités, bref, le style personnel qui faisait la singularité de Toutes les nuits et de Un monde vivant est toujours présent.

Mais cet aspect purement formel de l’oeuvre de Green ne sert pas de masque à un vide scénaristique : la belle histoire qu’il nous propose décrit l’évolution de deux jeunes couples qui s’aiment mais vont se défaire, dans un récit polyphonique où leurs destins croisés aboutiront à une conclusion grave mais, peut-être, optimiste.

Eugène Green filme le Paris d’aujourd’hui - et les appartements - comme si nous vivions toujours au XVIIe siècle : les acteurs évoluent dans des rues bordées de palais ou des salons lambrissées. La diction particulière des dialogues et l’apport de la musique baroque achèvent cette immersion insolite dans un univers où l’étrangeté des personnages le dispute à un humour très personnel. En tête, signalons Denis Podalydès (en maître de musique sadique) et Olivier Gourmet (jouant Phèdre devant un minet ahuri) qui composent un couple d’inquiétants gays tendance grand siècle. Si vous cherchez un cinéma différent, ne manquez pas d’aller voir le Pont des Arts.