A boire

Film français de Marion Vernoux

Avec Edouard Baer, Emmanuelle Béart, Atmen Kelif





Par Esther Castagné
 
Sortie le 29-12-2004

Durée: 1h30

 

Titubations hivernales d'un trio improbable

« Il y a deux sortes d'hommes : les gentlemen et les porcs » déclare le personnage d'Emmanuelle Béart dans le dernier film de Marion Vernoux. Elle oublie d'ajouter qu'à ceux-ci s'ajoutent les poivrots ! Ce sont eux  que l'on suivra pendant tout le film. Et Dieu sait qu'ils sont nombreux et bien imbibés. On y découvre également, non sans surprise, qu'il est facile même pour un musulman pratiquant de sombrer dans la boisson.

Les tribulations du trio de paumés formé par les personnages d'Edouard Baer, Emmanuelle Béart et Atmen Kelif  ne constituent pas à proprement parler la matière d'une comédie : de fait on rit peu  et  la déchéance de l'alcolo de base n'a rien de drôle. Il faut voir ici la peinture assez pertinente bien que caricaturale de types sociaux (du manager de la station de ski dragueur et SM à la vacancière BCBG en passant par la pin-up sur le retour) dans un milieu bien défini (une station huppée de sports d'hiver). Edouard Baer maîtrise de façon assez surprenante l'état d'ivresse permanent tandis qu'Atmen Kelif, dans le rôle du pot de colle, est assez décevant. De même, sa manie d'écouter la radio arabe et des cassettes d'allemand devient vite lourde et déplacée. En revanche, la mise en scène est maîtrisée malgré les longueurs dont pâtit le film. On se doutait qu'il serait difficile de faire tout un long métrage sur l'addiction à l'alcool : on en a la preuve. Même si ce n'est pas un ratage, on a heureusement déjà vu Marion Vernoux plus inspirée.