La confiance règne

Film français de Etienne Chatiliez

Avec Vincent Lindon, Cécile de France, Anne Brochet





Par Esther Castagné
 
Sortie le 10-11-2004

Durée: 1h43

 

La trivialité règne

Chatiliez nous a habitué à son humour cynique et à ses féroces satires des types sociaux (les Groseille et les LeQuesnoy). Dans son dernier film, il remet ça ; mais ce qui était auparavant relativement subtil devient lourd, vulgaire et pénible. Les personnages sont trop "affreux, sales et méchants" pour être crédibles. Même si la bêtise crasse des deux protagonistes ne les empêche pas d'éprouver des sentiments.

Chrystèle et Christophe, employés de maison, se rencontrent par hasard en fuyant leurs employeurs respectifs après les avoir arnaqués. Réunis par ce vice partagé, ils décident alors de s'associer dans l'espoir que leur couple (soi-disant fictif mais pourtant bien réel) leur permettra de trouver du travail. Ils réussissent en effet à se faire embaucher mais leur péché mignon les empêche de se fixer. Pourtant ils restent ensemble comme si quelque chose (serait-ce de l'amour ?) les retenait. La chance va finalement sourire à ces deux paumés. Ils se retrouvent par un heureux concours de circonstances à la tête d'une fortune
colossale qu'ils dilapident en deux temps trois mouvements. A ce stade, on est désespéré.
Heureusement les apparitions d'Anne Brochet en bourgeoise généreuse et compréhensive remontent un peu le niveau et le moral du spectateur désemparé. Les performances de comédiens sont convaincantes mais ne suffisent pas à sauver cette mauvaise farce. Pour couronner le tout, les blagues scato-récurrentes laissent songeur. A moins que Chatiliez se soit tellement pris au jeu de ses personnages qu'il ait fini par trouver drôle les éructations et les
pets de ses deux héros – la version "Groseille" aurait-elle tout balayé ?!