La Première Fois que j'ai eu 20 ans

Film français de Lorraine Levy
Adapté du roman de Susie Morgenstern

Avec Marilou Berry, Catherine Jacob, Serge Riaboukine, Pierre Arditi





Par Esther Castagné
 
Sortie le 06-10-2004

Durée: 1h38

 

Ma contrebasse, ma famille et moi

« On n'est pas sérieux quand on a 17 ans » surtout si on décide que c'est la première fois qu'on en a 20 dans sa hâte de parvenir à l'âge adulte ! Fille cadette d'une famille juive, Hannah est affublée d'un père passif et muet et une mère trop bavarde et autoritaire. Hannah est trop ronde, peu séduisante et éclipsée par ses soeurs qui ne pensent qu'à se pomponner et à sortir avec des garçons. Mais Hannah éprouve une passion pour le jazz et démontre des dispositions exceptionnelles pour la contrebasse, ce qui lui permet d'intégrer le jazz band de son lycée jusque-là traditionnellement réservé à la gent masculine.

L'intrigue permet ainsi à la réalisatrice, qui s'inspire ici d'un roman de Susie Morgenstern intitulé La Première Fois que j'ai eu seize ans, d'aborder le sujet de l'intolérance notamment à travers la misogynie, l'antisémitisme et le culte de la minceur. Si la vision un peu  manichéenne du monde exposée ici peut faire sourire et si le happy end est trop prévisible, le thème est assez bien traité. Le personnage de l'oncle Jérémy, interprété par un Pierre Arditi, très convaincant, permet d'introduire le sujet (tabou) de l'homophobie latente et persistante et
offre probablement les plus belles scènes du film. Si on peut lui reprocher un certain simplisme, cela tient à la caricature qu'est parfois la réalité elle-même. Enfin la performance des acteurs sert le film : Catherine Jacob s'impose en mère de famille hystérique, la maladresse de Serge Riaboukine est aussi juste que le naturel et la rébellion obstinée de l'adolescente en mal de reconnaissance interprétée par Marilou Berri. Plus discret mais tout aussi appréciable est le
jeu d'Adrien Jolivet dont Hannah tombe amoureuse: tout en sensiblilité et en finesse. Alors,  comment résister à tant d'élégance et ne pas se réjouir finalement d'avoir 17 ans et une vie ordinaire !