Genesis

Film franšais de Claude Nuridsany

 
Sortie le 20-10-2004

Durée: 1h20

 

L'origine du monde

Après le très réussi Microcosmos, Marie Pérennou et Claude Nuridsany s’attaquent aux origines de notre planète avec un griot africain comme guide. Cet ambitieux projet repose sur des prises de vues exceptionnelles qui illustrent un scénario cherchant à cerner le mystère de l’apparition de la vie et de l’évolution des espèces. Il faut souligner l’apport essentiel des techniciens dans la réussite d’une telle entreprise : la qualité des images rapportées par les nombreux opérateurs et leur assemblage par Marie-Josèphe Yoyotte qui s’était déjà illustrée dans Microcosmos et le Peuple Migrateur, la très belle bande sonore, due à Bruno Coulais et Laurent Quaglio, soutien de ce ballet d’images mêlant animaux étranges et décors supposés de la Terre en formation, dans le bouillonnement des geysers, les coulées de lave fumante et l’apparition des océans.

Je regrette un peu que les stars de ce zoo soient presque toutes des espèces exotiques, spectaculaires et rares, alors que le charme (et la surprise) de Microcosmos reposait essentiellement sur de non moins étranges bestioles, mais qui vivaient sous nos pieds, dans un coin du jardin. Ayant vu Genesis au milieu d’un public de jeunes enfants, je reconnais qu’ils étaient plus fascinés que terrorisés par les cohortes de crapauds, de méduses et d’iguanes se trémoussant sur l’écran : vertu du blindage par les jeux video ? Les auteurs peuvent se tranquilliser : ils ont gagné leur pari d’un film tous publics malgré la complexité du sujet abordé.