Comme une image

Film français de Agnès Jaoui

Avec Agnès Jaoui, J-P. Bacri, Marilou Berry, Laurent Grévill





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 22-09-2004

Durée: 1h50

 

La Cantatrice Sauve

Une certaine permanence de l’inspiration et, parfois, du succès lasse les spectateurs français qui se blasent très vite et expriment leur ennui devant l’éventuel sentiment de déjà vu et de déjà entendu. Je crains que le nouveau film d’Agnès Jaoui (et de son complice J.-P. Bacri) ne subisse ce sentiment injuste. C’est d’autant plus étrange que ces spectateurs sont capables de glorifier John Ford ou Howard Hawks qui ont pourtant ressassé les mêmes recettes pendant cinquante ans sans que personne ne s’en plaigne. On peut ainsi vérifier que nul n’est vraiment prophète dans son pays. Je crains donc que soit mal reçu ce film plein d’idées, abordant des sujets peu traités comme la soumission au pouvoir inconscient que peuvent exercer les autres sur votre existence ou comme le mal de vivre des adolescentes qui se croient laides dans une société qui ne glorifie que l’image des cover-girls : Laetitia Casta ou Laura Smet font la "une" des magazines, Marilou Berry risque de ne pas le faire.

Comme une image a très justement remporté le Prix du Scénario à Cannes. Mais dans un festival qui a parfois tendance à sélectionner les brouillons, un récit bien maîtrisé passe vite pour de l’académisme. Quelle horreur ! Une fois de plus (de trop ?), le couple Jaoui/Bacri s’attaque aux ressorts de la psychologie de préférence à ceux de l’action dans cette histoire - servie par d’excellents comédiens - qui fait la part belle à l’humour et aux scènes en porte-à-faux. Je dois avouer, finalement, m’ennuyer moins aux grimaces de Jean-Pierre Bacri qu’à celles de John Wayne. Nobody is perfect.