Hellboy

Film américain de Guillermo Del Toro

Avec Ron Perlman, Steve Buscemi, Selma Blair, John Hurt





Par Erwin Zys-Launay
 

Durée: 2h02

 

Avant-goût d'enfer

Face au poids lourd Spiderman 2 et l'arrivée prochaine de X-men 3, quelle place reste-t-il pour Hellboy ? Peut-être celle de pire adaptation Comics de l'année...

Rescapé d'une expérience avortée menée par les nazis en 1945, Hellboy est un démon qui a été élevé par les hommes. En raison de son apparence, il vit confiné et désociabilisé dans les locaux d'une division secrète de la défense américaine, le bureau des recherches paranormales. A l'heure du retour de Raspoutine, qui compte l'utiliser pour déchaîner le chaos sur terre, Hellboy se trouve confronté à sa vraie nature. Le démon qui sommeille  en lui reprendra-t-il le dessus ou choisira-t-il de rester fidèle à l'éducation judéo-chrétienne qu'il a reçue ?

Evidemment l'histoire peut prêter à rire mais le principal écueil du film ne se trouve même pas là. L'adaptation de Comics au cinéma est avant tout un exercice de style. Il faut trouver le bon dosage entre combats spectaculaires, humour et histoire enrichie en rebondissements. En l'occurrence, Guillermo del Toro a raté le coche. Le plus irritant est sans doute le côté inachevé du scénario. La psychologie et l'histoire personnelle des personnages ne sont pour ainsi pas développées. Le film est parsemé ici et là d'idées qui auraient pu donner lieu à des développements mais qui, sitôt introduites, sont abandonnées. L'implacable linéarité du scénario, sans aucun rebondissement ni cliffhanger, plonge très vite le spectateur dans l'ennui. Quant au combat clôturant traditionnellement ce genre de film, il est des plus décevants, vite expédié et sans originalité.

Hellboy manque cruellement de rythme. Le film bénéficie pourtant de bons acteurs et d'une photographie dense et élégante mais les 2 heures 2 minutes du film n'en finissent décidément pas.