Cause toujours

Film français de Jeanne Labrune

Avec Victoria Abril, Jean-Pierre Daroussin, Sylvie Testud





Par Laurence Bonnecarrère
 

Durée: 1h27

 

Frêle divertissement

Toutes les femmes ont envie de coucher avec un légionnaire. Même les parisiennes. Et tout particulièrement, cela va de soi,  les intellectuelles. Tous les maris le savent. Aussi lorsque Léa  s'entiche d'Emmanuel dit  « Le muet », un ancien de la Légion qui aurait perdu ses cordes vocales à la suite d' un incident de parcours à  Djibouti, et s'enfuit avec lui, ses copines paniquent et se lancent à ses trousses.  Course  poursuite  à laquelle se joignent Bruno (le mari de la copine) et Laurent (le copain).

Ecrite avec soin par Jeanne Labrune et Richard Debuisne,  proprement mise en scène, cette histoire farfelue ne convainc qu'à moitié. Le scénariste, qui interprète également  le soi-disant légionnaire, s'est attribué toutes les qualités (charme, talent, sagesse) mais  tel l'Epiméthée de la fable,  il a oublié d'en distribuer aux autres personnages. Bavards, égocentriques, agressifs, paranoïaques, tous ces bobos azimutés  qui partent en guerre contre des moucherons manquent un tout petit peu de consistance. Le film repose essentiellement sur le talent et le charme des deux actrices, Sylvie Testud, toujours  crédible, et Victoria April, rayonnante. C'est un peu mince tout de même.