Kiss of Life

Film anglais de Emily Young

Avec Peter Mullan, Ingeborga Dapkunaite





Par Henri LanoŽ
 
Sortie le 07-01-2004

Durée: 1h26

 

Border Line

Pour son premier film, la jeune Emily Young n’a pas choisi la facilité : une jeune mère de famille anglaise, dont le mari travaille en Yougoslavie durant la guerre civile, est tuée par une voiture en traversant la rue. Malgré sa mort, elle va "vivre " en compagnie de ses enfants et de son beau-père (auxquels elle semble apparaître par le biais de rêves ou de visions inexpliquées). Durant ce séjour dans les limbes, son mari regagne difficilement l’Angleterre en traversant la Serbie dévastée. Lorsqu’il parviendra, enfin, à rejoindre son foyer, elle pourra disparaître définitivement.

Il est évident qu’un tel sujet surprend, d’autant qu’il est traité au premier degré, sans cette pincée d’humour macabre qui saupoudrait les comédies anglaises très appréciées dans les années 50. La réalisatrice tricote deux récits parallèles (l’odyssée du mari et l’errance de la femme) reliés avec adresse par un montage subtil et une bande sonore efficace. Cependant, sans tomber dans un cartésianisme primaire, on se pose parfois des questions sur le temps réel que dure ce récit (entre l’accident et le retour du père, par exemple) et sur la nature du fantôme qui hante les lieux (quand il n’est pas "vu" par les enfants mais par la caméra d’Emily Young.)

Sur un sujet proche du récent Supernova, (que se passe-t-il dans l’esprit de quelqu’un dont la mort est imminente), cette jeune réalisatrice nous propose un film bien plus attachant, mieux structuré et servi par une très belle interprétation.