Le Furet

Film franšais de Jean-Pierre Mocky

Avec J.Villeret, M.Serrault, R.Renucci, M.Lonsdale





Par Henri LanoŰ
 
Sortie le 29-10-2003

Durée: 1h28

 

43e !

43 films en 43 ans… Un tel plein-emploi est rassurant pour les parents qui craignent de voir leurs enfants grossir les rangs déjà saturés des intermittents du spectacle.

- " Pourquoi t’inquiéter, papa ?  Regarde Mocky, il a un travail bien plus stable que Jean-Marie Messier ! "

Et c’est vrai qu’il pond son film annuel avec la régularité d’un Woody Allen (mais sans vouloir peiner quiconque, c’est tout de même moins inventif). Cependant, il faut reconnaître que Le Furet est plus soigné que d’habitude : découpage élégant, mouvement d’appareils qui soulignent la belle image d’Edmond Richard, le vieux complice, qui semble avoir eu le temps, exceptionnellement, d’éclairer les décors et l’habituelle brochette d’acteurs talentueux (Serrault, Villeret, Renucci…) mystérieusement séduits, depuis des décennies, par les projets foufous de ce réalisateur atypique. Comment peut-on s’embarquer dans un scénario pareil ? Pourquoi Serrault est-il affublé d’un tel costume ? Pourquoi Villeret exécute-t-il ses contrats avec un sandwich-sarbacane ? Pourquoi l’inspecteur Renucci couche-t-il avec la médecin-légiste ? Dans cet univers de bande dessinée, ces questions restent sans réponses mais le punch de Mocky et son évident amour du cinéma finissent par forcer la tolérance, sinon l’admiration.