HIC - De crimes en crimes
Hukkle

Film hongrois de Georgy Palfy

Avec Ferenc Bandi, Jozsefne Racz , Agi Margitai


Révélation européenne de l’année (European film rewards) Grand Prix (Hong-Kong 2003) Grand Prix (Santa Fé 2002) Prix spécial du Jury (San Sébastien 2002) Mention spéciale du Jury (Paris 2003)


Par Laurence Bonnecarrère
 
Sortie le 01-10-2003

 

Petits crimes au Paprika

La liste des prix qui ont couronné ce film remplit une pleine page du Monde ! Gyorgy Palfi est un jeune réalisateur hongrois, déjà récompensé pour ses précédents courts métrages. Hic, son premier long, est étrange, inclassable, de l’aveu même de son réalisateur.

L’action se déroule aujourd’hui dans un petit village hongrois. L’action ? C’est beaucoup dire car la caméra se contente apparemment d’accompagner les micro-faits quotidiens tels que les étirements d’un chat, les accouplements des cochons, la cuisson du poulet au paprika, ou même l’éveil du muguet… en train d’éclore. C’est écologique, et très sonorisé. Il n’y a aucun dialogue dans le film, mais beaucoup des bruitages saugrenus. Le seul son vaguement humain est produit par un vieux pépé dont les hic - il a le hoquet - scandent le film qui, notez-le bien, est sensé être par ailleurs une sorte de thriller. Il y est également question en effet de crimes (en série) comme le suggère le titre. Si vous relisez attentivement le début de ma critique, vous y trouverez d’ailleurs l’arme de ces crimes (oubliez le Paprika). Quoi qu’il en soit, les enterrements se succèdent, on n’y comprend pas grand chose, mais le résultat, au carrefour de Microcosmos et Delicatessen, est piquant. Un peu long peut-être…. Ne partez pas avant la fin; la clé de l’intrigue " policière " se trouve dans la chanson, qui parle des femmes qui aiment leurs maris. Et de celles qui ont cessé de les aimer ! Terrible, mais authentique.