Le coût de la vie

Film français de Philippe Le Guay

Avec F.Luchini, V.Lindon, Cl.Rich, G.Pailhas, I. le Besco





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 30-07-2003

Durée: 1h50

 

Money, money

Philippe le Guay nous propose une histoire alerte où des personnages, que rien ne relie à l’origine, se rencontrent par la grâce du destin (et surtout du scénariste). Ce principe dramatique, très prisé des cinéastes, nous a déjà donné l’excellent " Short cuts " de Robert Altman ou le charmant " Ça ira mieux demain " de Jeanne Labrune, entre autres.

Ici, le lien qui relie les différents caractères est noué par les rapports qu’ils entretiennent avec l’argent : le grand patron vieillissant, le radin, le prodigue, la riche héritière ou l’ouvrière licenciée sont dépeints dans de courtes scènes entrelacées dont l’argent est le principal moteur.

En fait, rien de nouveau sous le sunlight puisque la moitié des films, depuis la naissance du Cinéma, ne traite que de casses, de hold-up ou d’attaques de trains postaux (l’autre moitié étant consacrée aux problèmes amoureux). Mais l’originalité du " Coût de la Vie " est de tenter de dépeindre des attitudes totalement opposées dans l’utilisation de l’argent, sans jugement manichéen simplificateur du type "l’avarice c’est mal et la générosité c’est bien". L’humour de Philippe le Guay nous fait souvent sourire des mésaventures de ses personnages mais il ne porte aucun jugement de valeur sur leur attitude.

La seule réserve que l’on pourrait émettre vient du sentiment que cette galerie de portraits propose un éventail un peu trop symbolique et que les personnages, ainsi typés, perdent de leur humanité dans une histoire qui évolue vers la fable démonstratrice. C’est peut-être dommage.