Le Tube

Film belge de Peter Entell

Avec Luc Mariot





Par Clémentine Gallot
 
Sortie le 09-04-2003

Durée: 1h22

 

Métaphysique du tube

" Vous regardez trop la télévision, bonsoir ".

On l’aura compris, c’est du tube cathodique dont il s’agit. Ce documentaire réalisé par Peter Entell diffère du discours ambiant de mise en garde, tourné vers le fond, en cela qu’il s’applique à discerner les effets, indépendamment du contenu. Le document, qui souffre de maladresses de mise en scène, mérite cependant tout notre intérêt.

Le cinéaste, relayé par le journaliste Luc Mariot, prend pour point de départ diverses considérations : l’inquiétante fixité du regard de sa fille de quatre ans, comme hypnotisée par l’écran lumineux, ou plusieurs faits divers, comme l’hospitalisation de six cent enfants japonais à la suite du visionnage d’un épisode de Pokemon.

Si vous avez raté la diffusion du film sur Arte, il est conseillé de le voir en salle. En effet, on prend connaissance de la supériorité (ou infirmité, c’est selon), de la télévision sur le cinéma : la lumière réfléchie du projecteur de cinéma s’oppose à la lumière directe du poste de télévision, qui ne permet pas la distance, ni, donc, la critique .

Des expériences du théoricien de la communication Mac Luhan, menées sur des sujets soumis aux ondes télévisuelles, rendent compte d’une tendance à l’individualisme, au repli sur soi, " un état inconscient de transe narcissique "  (la télévision sollicitant certaine partie du cerveau plutôt qu’une autre). Or, dans ce cas, le média infère le contenu : ainsi, la multiplication des talk-shows, émissions sur les faits divers, et autre loft académies, centrés sur le récit d’expériences particulières apparaissent comme le miroir des préoccupations sous-jacentes du spectateur. Luc Mariot remarque de manière pertinente que de nombreuses enquêtes sur les effets du poste de télévision furent lancées par des firmes publicitaires : les ondes alpha (produites en état de veille, d’inactivité) sont activées, le spectateur réduit à l’état de matière molle, donc malléable, éponge à l’égard du message publicitaire. Le tube a digéré pour vous.

Accoutumance, difficulté à éteindre suivie d’une frustration : attention, ces effets néfastes concernent aussi l’ordinateur .. !

Il n’est pas trop tard pour prendre des mesures et lutter contre l’omniprésence (voire omnipotence) du petit écran.