Biggie et Tupac

Film anglais de Nick Broomfield

Avec Tupac Shakur, Biggie Smalls, Voletta Wallace, Russell Poole, Suge Knight





Par Stéphanie Paraiso
 
Sortie le 26-03-2003

Durée: 1h47

 

Le 7 septembre 1996, à la sortie d’un combat de boxe de Tyson, Tupac Shakur est victime d’une embuscade en voiture. Touché de quatre balles, il mourra cinq jours plus tard. Le 9 mars 1997 à Los Angeles, Notorious Big est tué par balles dans sa voiture, à la sortie d’une soirée VIP. Qui a tué Biggie et Tupac?

Après avoir réalisé en 1998 un documentaire choc sur le chanteur de rock Kurt Cobain du groupe Nirvana, Kurt & Courtney, le réalisateur londonien Nick Broomfield s’intéresse au milieu du rap. Bien que les enquêtes de la police n’aient à ce jour désigné aucun coupable, les meurtres des deux rappeurs ont été mis sur le compte de la rivalité hip-hop entre les bandes de la Côte Est (New York représentée par Biggie) et de la Côte Ouest (L.A. représentée par 2Pac). Pour l’opinion publique, ce qui est arrivé n’est dû qu’à un règlement de comptes entre rappeurs; mais Nick Broomfield ne s’en est pas tenu à cette thèse officielle et a décidé de rouvrir les enquêtes un peu trop vite classées par les autorités. Armé de son micro et accompagné de sa camera-woman, il part dans ce documentaire à la recherche d’informations et de témoignages précieux qui permettront peut-être enfin aux familles et aux fans de connaître, six ans après la mort des deux superstars, l’auteur de ce double meurtre.

Tout au long du documentaire, le réalisateur fait preuve d’un courage et d’une ténacité surprenants malgré les problèmes techniques, les déconvenues (interview annulée, micro qui ne marche plus, etc.) et surtout malgré les menaces reçues par l’équipe de tournage qui feront se désister la camera-woman avant une interview capitale de Suge Knight en prison (l’homme soupçonné d’être impliqué dans le meurtre de Tupac). Son enquête le mènera vers différentes pistes: celle de flics de Los Angeles corrompus, travaillant pour le producteur de Tupac, celle d’une guerre de gangs et même celle du FBI (chargé selon la rumeur de semer la pagaille dans le milieu du rap!

Nick Broomfield réussit avec son accent anglais, dont beaucoup se moquent dans le documentaire, et son micro qu’il ne lâche jamais, à nous faire découvrir des témoignages exclusifs de proches des deux rappeurs et il réussit à gagner la confiance de Voletta Wallace, la mère de Biggie, qui fait preuve d’un dévouement total pour retrouver les responsables de la mort de son fils. Grâce à ce film, Russell Poole et Voletta Wallace ont décidé de joindre leurs forces pour s’attaquer à la police de Los Angeles et obtenir une nouvelle enquête sur la mort de Biggie.

Mais malgré tout, pour certains fans, Tupac, comme Elvis, n’est pas mort!