Café de la plage

Film français de Benoît Graffin

Avec Jacques Nolot et Ouassini Embarek





Par Laurence Bonnecarrère
 
Sortie le 30-01-2002

Durée: 1h25

 

Vous prenez un jeune cinéaste inspiré (Benoît Graffin), une histoire imaginée par Paul Bowles (l’auteur de Un thé au sahara), un scénario d’André Téchiné (réalisateur de Loin), un ciel incandescent, un paysage calciné, un vieux bonhomme grincheux (Jacques Nolot), un jeune Marocain sexy (Ouassini Embarek) ; vous ajoutez une pincée de créatures féminines hybrides, et vous secouez bien fort.

Vous obtenez normalement un précipité de sensualité contenue sur fond de relations homo-incestueuses et de jeux de séduction indécis.

Malheureusement, c’est raté… Sous le soleil (exactement) on s’ennuie ferme et l’envoûtement bowlesien n’est pas au rendez-vous. Quant à Jacques Nolot (le vieux ronchon), il n’est pas du tout crédible en Marocain mal dégrossi ! On a envie de lui payer un billet d’avion pour qu’il regagne au plus vite le Café de Flore, cadre nettement plus approprié pour un Parisien de souche.