Le vaisseau de l'angoisse

Film américain de Steve Beck

Avec Gabriel Byrne, Julianna Margulies, Karl Urban





Par Clémentine Gallot
 
Sortie le 01-01-2003

Durée: 1h30

 

Pince-mi et Pince-moi sont dans un bateau.

Fin du XIXe siècle : la goélette Marie-Céleste quitte un port de la Caroline du Nord à destination de Londres. On la retrouve deux mois plus tard au large de Tripoli, intacte mais totalement déserte.

1993 : deux producteurs, Joel Silver et Robert Zemeckis, créent la société Dark Castle Entertainment, avec pour ambition de sortir chaque année un navet pour la fête d’Halloween. Ils produisent La maison de l’horreur et 13 fantômes, certifiés bas de gamme.

2001 : le réalisateur Steve Beck est engagé pour tourner Le Vaisseau de l’angoisse, une histoire de fantômes nourrie de folklore maritime et d’une tradition de film d’horreur, dont voici le pitch.

1962 : le paquebot italien " Antonia Graza " disparaît en mer. De nos jours, un jeune pilote repère l’épave. Il décide, avec l’aide d’une équipe de braves gaillards, de la récupérer.

Voilà donc Gabriel Byrne et Julianna Margulies (la pimpante infirmière d’Urgences) entourés d’une bande de ploucs : Alex Dimitriades (qui incarna dans sa glorieuse jeunesse un des personnages cultes de la série pour ados Hartley cœurs à vif) ou encore Karl Urban (le preux Eomer dans Les Deux Tours), partis explorer une épave digne de James Cameron. Au plus fort d’une poésie céline-dionesque , la confusion des genres est du plus bel effet : Fantômette pâlote, revenants livides, flots d’hémoglobine et explication moralisante sur fond de hard rock. Le film tient en quelque sorte sa promesse : c’est l’angoisse !