Juste un baiser
L’Ultimo Bacio

Film italien de Gabriele Muccino

Avec Stefano Accorsi, Stefania Sandrelli, Giovanna Mezzogiorno


5 "†Davids†" italiens


Par Henri LanoŽ
 
Sortie le 06-11-2202

Durée: 1h55

 

Renouveau italien ?

Ce film, qui rencontre un grand succès en Italie, nous donne une vision pessimiste (et lucide) de l’amour et de ses conséquences en décrivant l’érosion du désir et la difficile mise en place d’un équilibre fragile pour maintenir l’harmonie du couple lors de l’intrusion de bébés plus ou moins désirés.

Il dépeint divers couples, de l’adolescence à l’âge mûr, qui démontrent clairement que tout passe, tout casse, tout lasse… Heureusement ( ?) les bambini qu’il faut élever soudent tant bien que mal les parents jusqu’à l’adolescence de cette nouvelle génération qui connaîtra, à son tour, le cycle des échecs sentimentaux et des doutes sur la nécessité de fonder une famille, etc…

Cette crise de la trentaine où l'on préfère traverser l’Afrique en 4x4 plutôt que de pousser un landau, avec bobonne, après le déjeuner dominical chez les beaux-parents, constitue le cœur du sujet traité par " Juste un Baiser " et doit contenir, je suppose, une bonne part d’autobiographie.

Le film évoque un peu les angoisses des " Vitelloni ", mais les personnages de Fellini avaient plutôt des problèmes d’insertion sociale que des blessures sentimentales et l’univers onirique, dû au talent du Maestro, était loin du réalisme petit-bourgeois qui caractérise le film de Gabriele Muccino, ce qui n’est pas un jugement de valeur négatif. Les couples décrits dans cette histoire existent, leurs problèmes nous intéressent car ils nous concernent, et nous partageons leur désir de bonheur au milieu des crises qu’ils affrontent.

Si vous êtes amoureux, évitez peut-être d’avoir votre moral entamé par la noirceur de ce scénario qui laisse peu d’espoir au bonheur (à moins que la force exceptionnelle de votre sentiment ne vous cuirasse contre le doute).

Si vous ne l’êtes pas encore (ou plus du tout), vous pouvez aller évaluer les dégâts que risquent d’occasionner les décisions qui engagent toute une vie.