Austin Powers III: Goldmember

Film américain de Jay Roach

Avec Mike Myers, Beyoncé Knowles, Seth Green, Michael Caine





Par Aurélie Ledoux
 
Sortie le 23-10-2002

Durée: 1h43

 

Voici donc le troisième volet des aventures d’Austin Powers, l’agent secret super-kitsch. Plus vraiment besoin de le présenter : même ceux qui ne sont pas allés voir ses premiers films connaissent de réputation son penchant pour les gags scatologiques et son humour à peu près aussi léger qu’un éléphant obèse.

On pouvait donc craindre le pire d’une suite à rallonge, contrainte d’user jusqu’au bout des ficelles déjà grossières et de renchérir sur un humour qui semblait avoir atteint le fond du fond depuis longtemps.

Et pourtant… Austin Powers III réussit l’exploit de toujours garder une longueur d’avance sur son spectateur. On pourrait dire que le film est à l’image de sa première séquence : alors que l’on croit assister à une énième et banale parodie de James Bond, le sens des images se retourne au dernier moment (on vous en laisse la surprise) et parvient encore à surprendre un spectateur qui entendait jouer les blasés. Ajoutez encore à cela la présence aussi inattendue qu’efficace de Michael Caine (célèbre pour son côté " so british ") dans le rôle du père d’Austin Powers…

Parodie de parodie, auto-pastiche, références multiples au cinéma et à la musique pop : Austin Powers III réussit donc l’improbable pari de se renouveler en restant dans ce même esprit si potache : même la lourdeur (pourtant fort impressionnante !) des gags finit par être reçue comme le signe d’une auto-parodie revendiquée qui nous excuse du même coup de rire de ce que l’on trouverait ailleurs si bête !