Traque à Boston
Patriots Day

Film américain de Peter Berg

Avec Mark Wahlberg, Kevin Bacon, John Goodman, J.K.Simmons, Alex Wolff, Themo Melikidze, Michelle Monaghan, Jake Picking, Jimmy O. Yang





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 08-03-2017

Durée: 2h15

 

Hallali urbain

Le "Patriots Day", troisième lundi d’avril, commémore les premières victoires remportées par la jeune nation américaine lors de la guerre d’Indépendance. C’est à cette date que se déroule désormais le célèbre Marathon de Boston auquel s’inscrivent 30 000 coureurs encouragés par 500 000 spectateurs massés le long du parcours. Lors de la course du lundi 15 avril 2013, deux explosions attendaient les participants sur la ligne d’arrivée, faisant trois morts et 264 blessés. Traque à Boston relate les efforts de la police et du FBI, aidés par la population, afin de retrouver les auteurs de l’attentat qui avaient disparu dans cette immense foule traumatisée par le drame. Nul scénariste n’aurait osé inventer une pareille enquête et c’est là le grand intérêt de ce film qui reconstitue l’exact déroulement de ces quatre journées qui ont abouti à l’identification des deux auteurs de l’attentat et à leur mise hors d’état de nuire.

Peter Berg, réalisateur renommé pour sa capacité à mettre en scène des récits inspirés par la réalité, comme Friday Night Lights ou Deep Water, a été séduit par la mobilisation spontanée des habitants de Boston pour retrouver la trace du ou des terroristes à l’origine de cet attentat et par l’incroyable « mission impossible » que la police et le FBI allaient réussir en moins de quatre jours à l’aide des multiples caméras de surveillance ou d’actualités qui avaient filmé cette foule agglutinée le long du parcours. En regardant image par image ces heures de prises de vues, les enquêteurs vont finir par repérer deux jeunes gens qui leur paraissent suspects. Mais comment les retrouver ?

Bien entendu, je ne vais pas vous le dévoiler alors que les enquêteurs sont incarnés par Mark Wahlberg, Kevin Bacon et John Goodman, entre autres, soutenus par tous les habitants de Boston. L’impression d’authenticité est totale, garantie par l’utilisation de documents réels intégrés adroitement dans les scènes reconstituées. Difficile de distinguer le vrai du faux et, par respect pour les victimes, seul le site de la ligne d’arrivée a été réaménagé sur une avenue voisine afin de simuler les explosions sans faire courir de risques à la foule des figurants. Cette remarquable Traque à Boston prouve qu’il y a, parfois, des cas où la réalité peut dépasser l’imagination des meilleurs scénaristes.