La Fille du patron

Film français de Olivier Loustau

Avec Christa Theret, Olivier Loustau, Florence Thomassin, Patrick Descamps, Stéphane Rideau,Lola Duenas, Pierre Berriau, Vincent Martinez, Tonio Descanvelle, Moussa Maaskri





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 06-01-2016

Durée: 1h38

 

Rugby or not Rugby ?

Tout en maintenant une carrière de comédien depuis les années 90, Olivier Loustau rejoint l’Atelier Scénario de la Femis, collabore à l’écriture de nombreux films et réalise trois courts métrages avant ce premier long-métrage qu’il a écrit, dirigé et interprété : La Fille du patron. Voilà une formation professionnelle exemplaire pour ce fils d’ouvrier qui a pris le risque de faire d’une usine en déclin le cadre d’une comédie sociale.

Vital, la quarantaine, est chef d’atelier dans une usine textile fragilisée par la crise économique. Marié et père de famille, une autre crise menace son ménage : Mado, sa femme, n’a plus guère de place dans sa vie, sans qu’il ose se l’avouer, seul l’amour envers leur enfant maintient le lien de ce couple qui ne partage plus rien. Pour combler ce vide, Vital se réfugie dans l’équipe de rugby de l’usine, sport collectif où les ouvriers se défoulent des mouvements sociaux qui n’obtiennent que rarement une réponse à leurs revendications. Un jour, arrive dans l’atelier une jeune fille surdiplômée, Alix, venue réaliser une étude ergonomique sur les conditions de travail dans cette usine en danger. Elle choisit Vital comme objet de son enquête. Celui-ci (qui n’a pas vu l’affiche du film) ne se doute pas que c’est la fille du patron, ce qui donne un coup d’avance au spectateur. Mais le public n’en tirera guère avantage car l’attirance réciproque de Vital pour Alix balaiera vite ce secret de polichinelle étant donnée la taille modeste de l’entreprise et de cette petite ville provinciale. Tout irait donc pour le mieux si le patron ne considérait pas comme une déchéance que sa fille s’amourache d’un de ses employés : le chef d’entreprise cède la place à un père jaloux et hostile à ce choix. La naissance de cet amour inattendu va transformer l’existence de Vital qui retrouve un sens à sa vie grâce à l’influence positive d’Alix qui décide, pour sa part, que le temps est venu d’échapper à l’autorité paternelle.

Finalement, Vital va rompre avec sa femme, Alix avec son père et, dans la triste réalité, l’usine avec son activité industrielle. Cette ultime liquidation, conséquence de la crise actuelle, n’a pas facilité le tournage puisque Olivier Loustau avait engagé les vrais ouvriers pour tenir leurs rôles aux côtés des comédiens professionnels. Le moral en berne, ils ont livré leur ultime match de rugby en portant une tenue noire au lieu des couleurs de l’usine. Aux côtés de son réalisateur/acteur, Christa Théret incarne avec grâce une Alix juvénile et séduisante qui justifie le trouble éprouvé par le taiseux Vital en quête d’une nouvelle vie.