Les Invisibles

Film français de Sebastien Lifshitz

Avec Film documentaire





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 28-11-2012

Durée: 1h55

 

Ce film nous dépeint, la vieillesse venue, les états d’âme actuels d’homosexuels des deux sexes et comment ils ont vécu dans leur jeunesse « le regard des autres ».

L’émotion que l’on peut ressentir devant ces témoignages d’un passé récent dépend évidemment du caractère des personnes interrogées. Ce couple de vieux messieurs apaisés qui élève des oiseaux dans une province ensoleillée n’est guère comparable à cette dame, aujourd’hui solitaire, qui a conservé son âme de militante des années 70, documents des manifs d’époque à l’appui. Cependant, le propos de Sébastien Lifshitz cherche surtout à nous informer que finalement, lors de leur jeunesse, les conditions de vie des homosexuels n’étaient pas aussi insupportables qu’on le dit aujourd’hui et qu’une certaine discrétion, protégée par une tolérance assez généralisée, leur permettait de mener une vie de couple quasi normale. La diversité des comportements est également évoquée au travers de ces témoignages variés. De même que chez les hétéros, il y a des tempéraments plus ou moins réactifs comme le prouve la confidence de ce sportif retraité qui ne pouvait se doucher au milieu de ses camarades de stade sans être victime d’une incontrôlable érection. Ces multiples témoignages confirment, si besoin était, que l’homosexualité n’est pas un phénomène urbain, bourgeois, répandu seulement dans les milieux artistiques et branchés, mais que cette forme d’amour s’épanouit aussi bien dans le monde rural.

Une réalisation très soignée, aux images esthétisantes soutenues par des musiques appropriées, tente de déloger Les Invisibles de la catégorie documentaire. Mais, près de deux heures sur un sujet aussi dépourvu de progression dramatique, c’est vraiment très long. Il semble que cette enquête pertinente, une fois raccourcie ou bien proposée en deux épisodes successifs, trouverait à la télévision son véritable support de diffusion pour atteindre un plus large public.