L'Amour et rien d'autre
Über uns das All

Film allemand de Jan Schomburg

Avec Sandra Hüller, Georg Friedrich, Felix Knopp, Kathrin Wehlisch, Valery Tscheplanowa, Stephan Grossmann, Ajoscha Stadelmann





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 18-04-2012

Durée: 1h28

 

A l Est, du nouveau

Enfin, un premier film qui ne vous force pas à être indulgent devant quelques bribes d’idées pour ne pas trop décourager de jeunes vocations qui s’expriment - trop souvent - dans des scénarios aux démarrages parfois brillants mais aux conclusions paresseuses. C’est pourtant dans ce vivier que l’on peut espérer d’heureuses découvertes car c’est lui qui alimente la Quinzaine des Réalisateurs alors que le Festival Officiel devient, cette année encore, le rendez-vous académique d’invités perpétuels.

Je ne vous raconterai pas le scénario de Jan Schomburg (toutes les critiques l’ont déjà suffisamment dévoilé) afin de laisser le plaisir de la découverte aux rares spectateurs qui n’auraient eu aucune information sur ce sujet insolite, sorte de lointain démarquage inversé du drame de Jean-Claude Romand qui, après avoir simulé durant dix-huit ans une activité professionnelle inexistante, finit par assassiner femme, enfants et parents pour ne pas affronter l’aveu de ses mensonges. Inversé car le film de Jan Schomburg ne traite pas l’incroyable parcours de cet assassin (comme c’était le cas de L’Adversaire de Nicole Garcia, fidèle au déroulement du drame ou du remarquable L’Emploi du temps de Laurent Cantet) mais celui de sa femme découvrant progressivement qu’elle partageait la vie d’un menteur. Elle va tenter de le remplacer illico par un amant de substitution qui ne lui ressemble en rien, mais est-elle nymphomane ou seulement anéantie par le chagrin ? Question sans vraie réponse qui est un des ressorts dramatiques de ce récit tendu où, ultime satisfaction, on peut découvrir le talent de la jeune actrice qui porte ce film imprévisible : Sandra Hüller.