L'OISEAU

Film français de Yves Caumon

Avec Sandrine Kiberlain, Clément Sibony, Bruno Todeschini, Serge Riaboukine


Sélection Orizzonti Biennale de Venise 2011


Par Henri Lanoë
 
Sortie le 25-01-2012

Durée: 1h33

 

Cui, cui, cui...

D’après ses confidences, Yves Caumon s’intéresse aux gens sans attaches, sans amour, trop discrets, quasi invisibles… C'était déjà le cas dans Cache-cache, son précédent film. Il a séduit Sandrine Kiberlain en lui promettant qu’elle n’aurait rien à faire dans son nouveau projet, sinon peler des carottes.

Il tente d’écrire la chose la plus ennuyeuse possible pour qu’il ne se passe rien, mais Sandrine ne devra manifester ni morosité ni tristesse. Elle est enthousiasmée par ces perspectives. Yves Caumon lui trouve une grande qualité parmi d’autres : elle est naïve. Ayant choisi l’actrice, restent les trois acteurs. Le choix se portera facilement sur Clément Sibony, Bruno Todeschini et Serge Riaboukine. Pourquoi ? « Parce qu’ils s’en moquent d’être là, de ce qu’ils jouent et de la finalité des scènes ». En ce qui concerne l’oiseau, le réalisateur est resté discret sur ses motivations.

Le film correspond bien au cahier des charges : il ne se passe rien, Sandrine pèle des carottes, dort beaucoup (le spectateur l’envie), l’oiseau volette maladroitement dans la cuisine et les trois hommes sont conformes aux espoirs du réalisateur. A la fin, l’oiseau s’échappe de la cuisine, Sandrine aussi. Peut-être va-t-elle se décider à vivre ?