DRIVE
DRIVE

Film américain de Nicolas Winding Refn

Avec Ryan Gosling, Carey Mulligan, Bryan Cranston





Par Henri Lanoë et DRIVE
 
Sortie le 05-10-2011

Durée: 1h40

 

Je drive donc je suis

L’idée de départ est ingénieuse : un cascadeur surdoué met ses talents de pilote au service du cinéma dans la journée et « fait le taxi » pour des truands la nuit. Il transporte ses clients sur les lieux du casse, leur accorde cinq minutes et les ramène dare-dare en semant, éventuellement, les voitures de police lancées à leur poursuite.

Après cette ouverture virtuose, il faut bien nourrir la suite du récit et le scénariste, épuisé par ce feu d’artifice initial, s’oriente alors vers la vie privée de notre as du volant qui est plutôt timide et a un faible pour sa voisine de palier, malheureusement déjà mariée à un repris de justice. Il va se trouver embarqué dans un univers maffieux qui le conduira à régler ses comptes – nombreux et successifs - jusqu’au mot FIN.

Nous sommes donc en présence du thriller hollywoodien classique, catégorie Bullit, avec pour atout un comédien principal, Ryan Gosling, dont le visage angélique et le jeu décalé rendent un hommage constant à Steve McQueen, ce qui n’est pas un reproche. On peut seulement être surpris qu’un film aussi standard reçoive le Prix de la Mise en Scène à Cannes, alors qu’il aurait peut-être mérité celui du Montage. Il semble évident que pour le Président de Niro, Drive était plus facile à décrypter que l’insolite et gastronomique Pater d’Alain Cavalier.