Bright Star

Film américain de Jane Campion

Avec Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider





Par Elise Heymes
 
Sortie le 06-01-2010

Durée: 1h59

 

A l’image de son titre, Bright Star, le dernier opus de Jane Campion irradie de romantisme et de douce sensualité. En mettant en scène l’amour qui lia John Keats à sa voisine Fanny Brawne, elle nous plonge avec délicatesse dans la psyché d’une toute jeune femme du Londres de 1818.

Eternel jeune poète, puisque la mort l’emportera trop tôt, John Keats n’a pas les moyens  d’épouser Fanny. La cinéaste filme un amour qui résiste : Fanny se protège d’abord des hommes qui l’intriguent au moyen de l’insolence,  comme elle luttera pour légitimer sa liaison amoureuse, condamnée par le manque d’argent et de reconnaissance  sociale de son amant. Jane Campion réalise un portrait féminin tout en nuances. Ame libre et sûre d’elle, Fanny traverse les affres de la passion. Le film chemine, suivant pas à pas les deux amants dans une nature teintée par les saisons et le temps qui passe… jusqu’à l’absence et au lointain trépas. La violence et la pureté des sentiments se glisse dans la douceur de chacun des plans. La campagne devient le témoin qui accueille et accompagne l’amour, qui voué à l’impossible, en fera le lieu de son éternel recueillement. Le film est traversé par une candeur incandescente, depuis l’éveil jusqu’à l’inextinguible. Un poème romantique, qui joue de l’expérience sensorielle pour mieux montrer la beauté à l’oeuvre.