La Dame de Trèfle

Film français de Jérôme Bonnell

Avec Malik Zidi, Florence Loiret Caille, J-P.Darroussin, Nathalie Boutefeu, Marc Barbé, Marc Citti





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 13-01-2010

Durée: 1h40

 

En un combat douteux

Ce quatrième long-métrage de Jérôme Bonnell retrouve quelques unes des pistes déjà empruntées par ce cinéaste souvent intéressant : relation frère/soeur ambiguë, adultes qui redoutent de l’être, personnages et atmosphère de conte de fées dans un environnement sordide…

Et pourtant, cette troupe d’excellents comédiens, cet enchaînement de séquences brèves réalisé avec une efficace maîtrise, cette histoire qui entraîne le héros dans un cauchemar insoluble, tous ces éléments positifs donnent un film qui nous laisse insatisfaits. La principale raison semble être que Jérôme, scénariste, est moins inventif que Bonnell, réalisateur. On peut, à la rigueur, admettre que tous les personnages soient antipathiques (ce qui ne facilite pas l’adhésion du spectateur vers une possible compassion), mais les difficultés qui s’accumulent sont, en effet, tellement inextricables que le scénario n’arrive plus à les résoudre ce qui conduit à une fin plus qu’improbable, laissant le public sur une fâcheuse impression de bâclage in extremis devant un carton de 3 lignes résumant la conclusion heureuse ( ?) des évènements ! On n’imagine pas les frères Coen nous proposer un tel final ou s’engager sur une production sans avoir résolu tous les problèmes scénaristiques de la dernière bobine (qui est en général, chez eux, la plus brillante, celle qui rend le film euphorisant). Malheureusement, cette évidence n’est guère courante dans le cinéma français où on a souvent tendance à s’embarquer dès que le financement est à peu près réuni, en espérant trouver en cours de route les idées qui ont fait défaut jusqu’alors. Hélas, la fortune ne sourit pas toujours aux audacieux.

Toutefois, La Dame de Trèfle mérite cependant d’être vu pour la qualité des comédiens réunis et l’interprétation remarquable que donne Malik Zidi de ce frère paumé qu’il parvient, malgré tout, à rendre attachant. Ce jeune acteur trace sa route avec une régularité qui le hissera au niveau des meilleurs.