Irène

Film français de Alain Cavalier


Sélection Un Certain Regard 2009


Par Henri Lanoë
 
Sortie le 28-10-2009

Durée: 1h25

 

Impossible deuil

Progressivement, depuis qu’Alain Cavalier avait abandonné la réalisation traditionnelle pour devenir filmeur, nous espérions que le drame qui avait brisé sa vie - et son ambition de cinéaste - s’estompait et qu’il avait retrouvé un nouvel équilibre dont ses plus récentes productions, au fil des ans, semblaient donner la preuve. Avec Irène, il montre que la plaie n’est pas refermée et ne le sera sans doute .jamais. Armé de son caméscope, il retourne vers son inoubliable drame, le départ de sa femme Irène pour une balade en voiture dont elle ne reviendra pas, image qui le hante toujours, qu’il ne pourra jamais effacer. Selon son habitude, il bâtit son récit en très gros plans d’objets, de journaux intimes, de lieux retrouvés, de commentaires en direct qui accompagnent les prises de vues. Ce soliloque filmé, qui n’a plus rien à voir avec le cinéma spectacle, est totalement sincère -  ce qui nourrit notre émotion -  mais totalement impudique. Là se tiennent peut-être les limites de cette vie dévoilée, quand le filmeur nous rend plus voyeurs que spectateurs et suscite en nous cette question embarrassante : pourquoi exposer cette déchirure intime dans une salle de spectacle, devant des spectateurs qui payent pour (sa)voir ?