Les 16 de Basse-Pointe

Film français de Maïwenn


Prix Jean Philippe Matime, Lumina 2008, Prix spécial du jury du film créole


Par Claude Gallot
 
Sortie le 22-04-2009

Durée: 1h48

 

     Les événements récents dans les Antilles nous rappellent qu'une lourde histoire, celle de l'esclavage, nous lie corps et âmes à ces îles à la fois si proches et si lointaines.

Le film de Camille Maubuech nous conte une dramatique affaire qui s'est déroulée en 1948, deux ans après que la Martinique soit devenue département français, par une loi dite "d'assimilation".
Ce jour-là, le 6 septembre 1948, les ouvriers de la plantation Leyritz sont en grève et manifestent. L'administrateur blanc, Guy de Fabrique, se présente devant les soixante grévistes, armé et accompagné de trois gendarmes, eux aussi armes au poing.
Que s'est il passé cette nuit-là à Basse Pointe ?
Le lendemain matin, le corps de l'administrateur a été retrouvé dans un champ, lardé de trente six coups de coutelas. Ce  meurtre d'une grande sauvagerie est sans doute le résultat de toutes les violences subies par ces hommes pendant et après la période coloniale.
La police traque et emprisonne seize ouvriers. Après trois ans de préventive, leur procès est "délocalisé" à Bordeaux, ville hautement esclavagiste,  ils risquent donc la peine de mort. Ils sont défendus par des avocats communistes qui font,à cette occasion, le premier procès du colonialisme français aux Antilles.
Camille Maubuech, à travers son enquête, ne fait pas autre chose, elle nous amène, avec finesse et conviction, à réfléchir à l'injustice sociale d'aujourd'hui.