Kurt Cobain: About a son

Film américain de AJ Schnack

 
Sortie le 26-11-2008

Durée: 1h35

 

Avec  Kurt Cobain : About a son, AJ Schnack signe un documentaire plus qu’habile. Il laisse son intention s’effacer derrière la création d’images et la voix de son sujet. Revisitant visuellement ou graphiquement les lieux, les atmosphères et les thèmes de la jeunesse de Kurt Cobain, il nourrit très épisodiquement sa bande son des titres qui influencèrent le rocker très grunge et un peu punk des années 80-90. Et déconstruit un mythe pour mieux le donner à comprendre…

Aberdeen, Olympia , Seattle. Trois villes, trois étapes dans la vie de Kurt Cobain. Trois espaces de l’Amérique d’aujourd’hui qui défile au fur et à mesure que s’épanche la voix du légendaire musicien. Il confie ses souvenirs d’enfance et d’adolescence à Michael Azerrad (qui en a tiré un livre), lui ouvre la mémoire qui nourrit son présent et son œuvre.
 
Jeune, évidemment, la voix que l’on découvre est aussi douce, presque hésitante. A la puissance du leader de Nirvana, fait écho la fragilité d’un homme qui semble à peine sorti de l’adolescence, alors même qu’il est mari et père, en plus d’être un musicien accompli. Précoce. Mais derrière l’extraordinaire figure du rock, se cache un type ordinaire, aux épaules trop frêles pour assumer les attaques des mauvaises presses, qui salissaient sa vie et son succès jusqu’à l’en dégoûter.

Ce film reflète bien l’impossible Narcisse que fut Kurt Cobain. Comme un être en proie à la déformation et non gratifié du juste reflet de son talent, se noyant dans les eaux troubles de la drogue. Un malentendu, un désaccord, une désunion entre l’enfant et ses parents, l’adolescent et son environnement, l’artiste et le monde que semblent justement suggérer ces deux bandes image et son qui filent, toujours parallèles et ne se rejoignent que dans notre imaginaire.