Dans la chambre de Vanda
No quarto da Vanda

Film portugais de Pedro Costa

Avec Vanda Duarte





Par Thomas Grascoeur
 
Sortie le 19-09-2001

Durée: 2h50

 

Dans la chambre de vanda, avec Pedro Costa

Un quartier en démolition, des filles et des garçons qui se droguent, de la poussière qui s’accroche aux rayons du soleil… Pedro Costa a filmé pendant deux ans, avec des amis, la disparition d’un quartier de la banlieue de Lisbonne. Au fur et à mesure de la disparition des maisons, le film, lui, gagne en profondeur, sociale, politique, existentielle, et pose la question de la liberté.

La drogue revient comme un leitmotiv envoûtant jusqu’à la nausée. « C’est la vie qu’on a choisi », dit Vanda… le film est cette question. Il débute abruptement, par une scène de toxicomanie, sans que l’on sache où l’on est, ni avec qui. Le film commence par des gestes quotidiens, hors de tous repères. Les personnages existent, avant que l’on sache qui ils sont. Vanda fredonne une cantate de Bach, avant qu’on ne la voie l’écouter. On change des enfants, qui n’ont pas décidé d’habiter là où ailleurs ; dans ce film, l’existence précède l’essence. Entre ces gestes, ces habitudes et ces dépendances, des moments de silence, de solitude ou de dialogue qui révèlent une autre réalité. Bouleversante.

Connu pour avoir donné ses lettres de noblesse à la DV, le film était projeté jeudi dernier au MK2 Hautefeuille, en présence du réalisateur, à l’occasion de sa sortie en DVD.

Pour lire l'entretien avec Pedro Costa, consulter la rubrique "Rencontre"