La Danse de l'enchanteresse

Film indien de Adoor Gopalakrishnan
Un documentaire co-réalisé avec Brigitte Chataignier

 
Sortie le 08-10-2008

Durée: 1h15

 

Le cinéaste indien Adoor Gopalakrishnan et la chorégraphe française Brigitte Chataignier décortiquent avec intelligence une danse classique méconnue du Kerala, région du sud-ouest de l’Inde : le Mohini Attam. Ils signent là une très belle ½uvre documentaire. Mieux, une véritable ode à la grâce, à l’amour, à la vie…

Venue de la danse classique occidentale, Brigitte Chataignier est devenue danseuse contemporaine. Inspirée par l’Inde, elle y part et y reste finalement six ans, le temps notamment de se former auprès des maîtres de danse du Kerala. Vingt ans après sa découverte du Mohini Attam, c’est elle qui a impulsé le film et qui le nourrit de son regard et de son expérience. De Adoor Gopalakrishnan, on perçoit à l’image le goût pour le théâtre, le mouvement et l’expressivité. Tous deux ont su saisir l’impressionnante technique des danseuses qui semblent mettre tout leur corps en tension pour ne donner à voir qu’agilité et amplitude. Place aux courbes et aux glissements. A l’instar de la danse classique occidentale, cette danse du Kerala repose sur l’effort invisible, la maîtrise évidente et bien sûr la beauté au service de l’émotion. Ce qui fait la grâce d’un langage corporel.

Beaucoup plus qu’une simple « captation » du Mohini Attam, la Danse de l’enchanteresse compose visuellement, par le choix de ses plans, les chorégraphies que les élèves exécutent sous l’½il attentif des maîtres. Le film est à l’image de leur pédagogie : économe. Alliant rigueur et sobriété, il montre, au-delà du raffinement du geste et du signe, une mise en scène de l’amour : élégance, ruse et volupté sont les maîtres mots de cet art dansé au féminin.