Be happy
Happy-Go-lucky

Film anglais de Mike Leigh

Avec Sally Hawkins, Alexis Zegerman, Eddie Marsan





Par Elise Heymes
 
Sortie le 27-08-2008

Durée: 1h58

 

Avec Be happy, Mike Leigh signe une comédie sociale très enlevée. Il y peint avec un bel optimisme une certaine vision du bonheur…et de la société.

Institutrice de 30 ans, Poppy partage un appartement londonien avec sa meilleure amie. A défaut d’être une « trentenaire accomplie », elle cherche le bonheur : le sien comme celui des autres. Lorsque elle décide de prendre des leçons de conduite, elle est confrontée à un moniteur sectaire et un peu fou. Un malheur incarné qui ne l’empêchera pas de progresser dans sa quête.
 
Grâce à son actrice, particulièrement drolatique, Mike Leigh fait de la vie ordinaire une plaisanterie permanente. Mais derrière l’euphorie : la dérision. Et plus loin, la souffrance. C’est notamment le personnage du moniteur qui permet au cinéaste, sinon de bipolariser, du moins de nuancer la légèreté quasi systématique de son héroïne. Le film compte d’autres vecteurs de la critique sociale, caractéristique de son cinéma. L’enseignement, auquel la jeune femme se consacre généreusement. Au coeur des tensions qui nourrissent le film : les peurs. De la relation, voire même du contact, de l’étrangeté, de l’avenir... L’enfant comme l’adulte se font le reflet d’une difficulté à assimiler les aspects les plus violents de l’existence et de la société anglaise ou occidentale. Et si Poppy erre justement quelque part entre l’enfance et l’âge adulte, elle n’est ni dans le déni, ni dans le refus des responsabilités. Elle « travaille à la chance »…