Falafel

Film libanais de Michel Kammoun

Avec Elie Mitri, Issam Boukhaled, Lichel Hourani, Gabrielle Bou Rached, Hyam Abou Chedid





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 23-07-2008

Durée: 1h23

 

Danses sur un volcan

Les falafels sont des petites boulettes frites, gourmandise de base de la cuisine orientale. Sous ce titre appétissant, Michel Kammoun nous conte, dans son premier long métrage, la longue nuit d’un jeune homme plutôt serviable et pacifique qui finira par envisager, à l’aube, de tuer froidement une de ses rencontres nocturnes. Ce film sincère nous dépeint les cicatrices jamais refermées d’une guerre civile en principe terminée depuis quinze ans, mais qui couve toujours dans Beyrouth. La relation entre les personnages bascule en permanence entre tolérance et agressivité, hospitalité et refus de l’autre, générosité et violence homicide.

Dans cette longue virée nocturne et initiatique, l’insouciant Toufik mesurera combien le simple bonheur de vivre est sans cesse menacé dans ce pays meurtri. Comme tous les jeunes gens de sa génération, il hante les bars et enchaîne les fêtes successives dans la crainte du retour de ce conflit mal éteint qui resurgit périodiquement. Commencée sur le ton de la comédie, l’histoire s’enfonce dans le drame jusqu’à ce que le souriant Toufik finisse par pleurer, vaincu par trop d’humiliations, prêt désormais à recourir lui aussi à la violence.

Pour un premier essai, Michel Kammoun n’a pas cherché la facilité : tourné entièrement de nuit dans les rues de Beyrouth, ce film vigoureux et inventif témoigne de l’enthousiasme d’une équipe pour soutenir le projet d’un réalisateur qui affronte un sujet délicat, car politiquement peu correct.