Capitaine Alatriste
Alatriste

Film espagnol de Agustin Diaz Yanes
D'après la série de romans d'Arturo Pérez-Reverte,

Avec Viggo Mortensen, Eduardo Noriega, Javier Camara, Elena Anaya





Par Laure Becdelièvre
 
Sortie le 25-06-2008

Durée: 2h25

 

Un coup d’épée dans l’eau

Ancien assistant réalisateur de Pedro Almodovar, Augustin Diaz Yanes signe avec Capitaine Alatriste son troisième long métrage. Un projet pour le moins ambitieux, puisqu’il s’agit là d’adapter les cinq romans éponymes du célèbre auteur de best-sellers espagnol Arturo Pérez-Reverte. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le cinéaste a eu les yeux plus gros que le ventre…

Adaptation d'un best-seller international, Capitaine Alatriste retrace l’épopée historique d’un valeureux soldat espagnol, au service du roi Philippe IV en temps de guerre et mercenaire en temps de paix, sur fond de déclin de l’Empire. Le décor est planté, et la richesse historique de l’oeuvre somme d’Arturo Pérez-Reverte est un point de départ plus que fécond : même les enseignants espagnols se servent de ses romans en cours !...

Mais voilà, à force de vouloir tout montrer, hauts faits de guerre et complots politiques, duels singuliers et intrigues sentimentales, injustices sociales et remous de la vie artistique, le tout sur vingt années de règne (1622-1643), Augustin Diaz Yanes ne fait plus bientôt que du saupoudrage narratif. Davantage qu’à une oeuvre aboutie, la seconde moitié du film ressemble bien plutôt à un grand synopsis dépourvu d’émotion et de profondeur psychologique. Dans cet enchaînement maladroit de saynètes, les longueurs se font de plus en plus nombreuses, jusqu’à l’ennui le plus total. Dommage, car l’intrigue politique développée au tout début du film (servie par d’excellents acteurs et une mise en scène impeccable), avant de voir son dénouement bâclé, laissait présager du meilleur pour ce réalisateur prometteur mais encore trop gourmand.