Française

Film français de Souad El-Bouhati

Avec Hafsia Herzi, Farida Khelfa, Maher Kamoun





Par Laure Becdelièvre
 
Sortie le 28-05-2008

Durée: 1h24

 

Passeport pour l’âge adulte

Pour son premier long métrage, Souad El-Bouhati peut se féliciter d’avoir déniché, avant l’heure, la nouvelle étoile montante du cinéma français : Hafsia Herzi. Heureuse lauréate des derniers Césars, la jeune comédienne est devenue un argument aussi marketing que cinématographique pour ce film parfois maladroit, mais sensible et pétri de bonnes idées.

Française. Tout un programme, à l’heure où les débats sur l’immigration et l’identité nationale ont abouti à la création d’un ministère. Tarte à la crème aussi, qui aurait pu en engluer plus d’un. Mais Souad El-Bouhati a réussi à éviter les poncifs : si son scénario est souvent, d’un point de vue narratif, très prévisible (excepté la fin, qui rehausse rétrospectivement l’ensemble), son propos ne l’est quasiment jamais. La réalisatrice prend la question de l’immigration à rebours, en s’intéressant à une famille qui choisit de rentrer au pays. Au grand dam de la cadette, Sofia, élève brillante et jeune fille dynamique qui ne pardonne pas à ses parents de l’avoir arrachée à ce qu’elle considère comme son vrai pays. Le pays de son enfance. De territoire, de nationalité, la France devient ainsi l’éden perdu, l’idéal vers lequel tendre, envers et contre tout.

Commence alors une adolescence douloureuse, où Sofia se sent déchirée. Mais, c’est là toute la subtilité du film, il s’agit là d’un déchirement moins entre deux pays qu’entre deux cultures, et même entre deux âges, entre deux conditions. Malgré quelques hésitations au début du film et un projet cinématographique qui, dans l’ensemble, manque d’audace, Française a le mérite de poser, avec justesse et sensibilité (à l’image de son actrice principale), des questions qui comptent – et qui trop souvent fâchent.