Désir(s)
Sehnsucht

Film allemand de Valeska Grisebach

Avec Andreas Müller, Ilka Welz, Anett Dornbusch





Par Elise Heymes
 
Sortie le 03-10-2007

Durée: 1h28

 

Mourir d'amours

Valeska Grisebach appartient à la jeune garde cinématographique allemande. Vivant et travaillant à Berlin, elle avait été remarquée en 2001 pour son premier long métrage de fiction Mein Stern . Elle avait auparavant réalisé plusieurs documentaires. Du film documentaire, elle transpose dans Désirs (Sehnsucht) l’esthétique âpre caractéristique de son rapport direct avec le réel. Ses trois personnages sont d’ailleurs incarnés par des non professionnels. Film brut sans compromis, presque austère, Sehnsucht retrace le cheminement d’un homme amoureux de deux femmes.

Markus aime sa femme Ella et forme avec elle un couple solide. Mais il en rencontre une autre, Rose. Dès lors, son existence devient le cruel aller et retour entre l’intérieur de sa vie de couple au village et l’extérieur, au loin, avec sa maîtresse. Ce chemin est d’emblée placé par la réalisatrice, sous le signe de la tragédie. Markus sauve, dès les premiers plans, un accidenté qui voulait se suicider en fonçant sur un arbre en bordure d’une route. Semblable à cette route mortifère, le parcours de Markus est semé d’embûches : mais il s’agit des seuls tourments de son âme, prise au piège entre désir et regret, attente et langueur jusqu’à l’issue, désespérante. Le film de Valeska Grisebach peint l’amour en explorant la très romantique « Sehnsucht ». S’il en reproduit avec beaucoup de pudeur les déclinaisons que sont le sentiment amoureux (pour Ella), le désir passionné (pour Rose) et la mélancolie, de façon extrêmement réaliste, il manque d’ampleur et d’invention. A être trop fidèle au réel, Sehnsucht s’essouffle avant le dernier soupir de son anti-héros…