La vie d'artiste

Film français de Marc Fitoussi

Avec Sandrine Kiberlain, Emilie Dequenne, Denis Padalydès





Par Laurence Bonnecarrère
 
Sortie le 05-09-2007

 

Mirages et intermittences de la création artistique

Alice (Sandrine Kiberlain) est une   comédienne en souffrance, Bertrand  (Denis Podalydès)  un pseudo-écrivain  en panne d'inspiration,  Cora (Emilie Dequenne)  une jeune idéaliste qui voudrait brûler les planches sous les auspices de Léo Ferré.   Malmenés  au gré d'un scénario riche en   déconvenues,  ces trois solitaires  ne partageront rien,   sinon, pour finir,  leurs illusions perdues.

Il ne s'agit pas exactement  d'un " film choral ",  les parcours des trois personnages  restent disjoints, et s'il leur arrive de  se croiser, c'est bien par hasard. L'unité du film  tient  au  regard satirique du cinéaste qui lui  inspire  une  mise en scène   malicieuse. Il n'est pas innocent de faire jouer par des comédiens au sommet de leur art (Podalydès, Dequenne et Kiberlain) des personnages de ratés en bute à l'indifférence et au mépris de leur entourage. Pourquoi le succès n'est-il jamais au rendez-vous ?  Pas de chance,   sans doute?  Ou bien tout simplement absence   de talent ?  Les performances ironiques de comédiens, ici confondants de justesse   dans leurs contre-emplois,  plaident évidemment en faveur de la première hypothèse. Pourtant,  le jeune réalisateur évite l'écueil de l'attendrissement  et   charge même ses créatures avec une sévérité  inattendue. Alice est  arrogante et égocentrique, Bertrand sournois,  et la jeune Cora peu douée pour les compromissions.  Cette galerie de caractères  bouscule les codes du genre puisque les exclus de la fortune, ici, comme chez La Bruyère ou même Pascal (" le moi est haïssable "), récoltent pour finir  ce qu'ils ont semé.  Comédie " morale " donc, mais  aussi  enlevée grâce à la qualité de ses  dialogues et au rythme constamment assuré   par des gags et des rebondissements . On retiendra surtout l'étonnante qualité de tous les  seconds rôles, tous plus justes les uns que les  autres. Le scénario, efficace et dénué de toute vulgarité, est particulièrement  servi par l'excellence de l'ensemble du casting. On ne saurait dire si ce jeune réalisateur aura plus de chance que ses personnages, mais la preuve de son talent n'est déjà plus à faire.