Faussaire
The Hoax

Film américain de Lasse Hallström

Avec Richard Gere, Alfred Molina, Marcia Gay Harden





Par Laure Becdelièvre
 
Sortie le 13-06-2007

Durée: 1h56

 

Arnaque à l’imagination

Faussaire est l’histoire vraie d’un écrivain qui ment plus vite que son ombre et qui, frustré par le manque de reconnaissance des éditeurs, décide d’inventer le canular le plus énorme du siècle : devenir le nègre du mythique milliardaire Howard Hughes qui, il n’y a pas si longtemps, avait déjà inspiré le non moins grand Martin Scorsese. L’Amérique a envie d’y croire ; Clifford Irving lui sert les mémoires de Hughes sur un plateau d’argent. Tout le problème, c’est qu’il faut inventer un mensonge à la hauteur de son héros – et Irving s’embarque dans une aventure rocambolesque dont bientôt il ne maîtrise plus toutes les implications.

Le sujet est séduisant, Richard Gere aussi. Sur l’interprétation de ce dernier, rien à dire. C’est sans doute l’un de ses meilleurs rôles au cinéma. Tout le problème est dans la raison d’être du film. Le projet est né d’une fausse bonne idée de producteur qui, lisant les mémoires de Clifford Irving, a pensée que cette histoire incroyable était digne d’un scénario de film. Mais voilà, tout dans la réalité ne gagne pas à devenir cinéma. Car si dans la réalité l’invraisemblable a toujours la caution du vrai, dans la fiction il perd très vite toute crédibilité si l’on se contente de se reposer sur un facile «D’après des faits réels», tout en tentant maladroitement de creuser la psychologie du personnage «ayant réellement existé». C’est alors que sortent les grosses ficelles, aussi grosses que le mensonge d’Irving : sans grande surprise, l’auteur finit par se prendre pour sa créature à force de s’immerger en elle. On sombre alors dans le convenu que le brio de Richard Gere, flanqué de son comparse et faire-valoir Alfred Molina, ne parvient pas à sublimer. Dommage.