Faussaire
The Hoax

Film américain de Lasse Hallström

Avec Richard Gere, Alfred Molina, Marcia Gay Harden, Hope Davis, Julie Delpy





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 13-06-2007

Durée: 1h56

 

Escroc, mais beaucoup

<Richard Gere interprète le rôle de Clifford Irving, écrivain médiocre, qui fit publier en 1971 une biographie totalement inventée de Howard Hugues alors que le milliardaire phobique vivait déjà reclus dans divers hôtels sans qu’on puisse l’approcher. Prétendre avoir pris contact avec ce personnage mythique et obtenu son accord pour qu’il raconte sa vie tenait de l’exploit… ou d’une grandiose escroquerie ! Les éditeurs tombèrent dans le panneau tant les mensonges de Clifford Irving semblaient vraisemblables. (Ils auraient dû se méfier car ils venaient de publier son livre consacré à un peintre faussaire…)

Le film raconte les incroyables péripéties de ce canular qui atteignit même le Président Nixon, autre menteur célèbre en exercice, dont il précipita probablement la chute.

Clifford Irving n’avait pas agi seul : il entraîna dans sa mystification sa femme (qu’il trompait allègrement) et son meilleur ami, l’écrivain Dick Suskind, qui rédigeait la fameuse biographie tandis que lui accumulait la documentation, faisait des faux en écriture et s’entraînait même à parler avec la diction traînante du milliardaire texan. On se demande seulement comment cet escroc brillant et séduisant avait pu s’attacher un collaborateur aussi balourd et gaffeur que son copain Suskind : mystère des liens de l’amitié.

Je ne dévoilerai pas l’issue de cette aventure littéraire pour le cas - peu probable - où les commentaires sur ce Faussaire se garderaient de raconter intégralement le scénario. On peut y prendre d’autant plus de plaisir qu’il est inspiré de faits authentiques et que Richard Gere, abandonnant les rôles d’amant tragique, réussit un personnage d’escroc dingue mais séduisant (comme devait l’être Howard Hugues.)