Le 4ème morceau de la femme coupée en 3

Film français de Laure Marsac

Avec Laure Marsac, Denys Podalydès, Claire Borotra





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 07-03-2007

Durée: 1h10

 

Autoportrait

C’est très agréable de tomber parfois (rarement) sur des prototypes qui échappent aux catégories habituelles et indiquent une indépendance d’esprit rare dans une profession où l’Industrie a quasi définitivement supplanté l’Art. C’est le sentiment éprouvé devant ce premier long (?) métrage de Laure Marsac, comédienne discrète qui n’envahit guère nos écrans. Certes, il ne s’agit pas du chef d’œuvre qui révolutionne la décennie, mais arriver à imposer ce titre impossible et une durée aussi hors norme prouve déjà une ténacité assez rare pour être signalée.

Louise Coleman panique devant l’apprentissage de la conduite. Elle multiplie les échecs mais, sous la férule d’un moniteur bougon et efficace, finira par décrocher son permis…

…elle fait des courses dans un hyper marché perdu en Province mais se trouve « enfermée dehors » car elle a laissé les clefs de la voiture de location à l’intérieur. La journée s’écoule lentement sans qu’on vienne la secourir…

…elle évoque son enfance lors des longs retours à l’arrière d’une Renault 16 (dépassée par les DS et les Arondes) alors que sa mère, médiocre conductrice, tenait le volant d’une main crispée…

Voilà, c’est tout, et le charme opère : le découpage, le tempo, l’humour du dialogue et des situations font de ces trois chapitres un tout cohérent et plein de grâce, car on n’a pas l’impression de courts-métrages mis bout à bout pour en faire un long, mais d’un récit unifié par la présence du même personnage auquel on s’attache et qui ne cherche jamais à « faire la comique » dans une comédie sur les tracas de l’automobiliste. Comme ce film ne risque pas d’avoir 1000 copies et 1 000 000 d’entrées, ne manquez pas d’aller vous y rafraîchir entre deux block busters lorsqu’il passera près de vous.