Je crois que je l'aime

Film français de Pierre Jolivet

Avec Sandrine Bonnaire, Vincent Lindon, François Berléand, Liane Foly,





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 21-02-2007

Durée: 1h30

 

Ma petite céramiste

Pierre Jolivet a réussi une agréable comédie de caractères où l’on retrouve les acteurs favoris de sa troupe, Vincent Lindon et François Berléand. Ils sont épaulés par une recrue de choix, Sandrine Bonnaire, dont on connaît le talent dans les situations dramatiques mais qui trouve dans son nouveau personnage, autoritaire et charmeur, le renouvellement que connut Garbo avec Ninotchka, en d’autres temps.

Lucas tombe raide amoureux d’Elsa, talentueuse céramiste engagée pour décorer le hall d’accueil de sa « grande entreprise ». Le premier contact s’est mal passé, ce qui confirme Lucas dans sa certitude d’être amoureux. Une question le taraude : pourquoi une femme aussi intelligente et aussi douée vit-elle seule? Intrigué, il charge Roland, ex-membre des Renseignements Généraux devenu détective privé de sa société, de faire une enquête discrète mais complète. Pour Roland, « qui a travaillé sous Mitterrand », pareille filature ne présente guère de difficultés : il installe à tour de bras micros cachés et mini caméras vidéo qui vont s’avérer autant de pièges pour la stratégie amoureuse de Lucas…

On sait que pour réussir un film il y a 3 conditions :
1- le scénario
2- le scénario
3- le scénario

Elles sont réunies dans Je crois que je l’aime. De plus, les acteurs s’amusent et le dialogue est brillant: il n’y a aucune raison de bouder le plaisir que nous donne ce joyeux divertissement.