Le dernier des fous

Film français de Laurent Achard

Avec Julien Cochelin, Pascal Cervo, Annie Cordy, Fettouma Bouamari, Jean-Yves Chatelais, Dominique Reymond, Florence Giorgetti


Prix Jean Vigo, Prix de la mise en scène Locarno 2006


Par Henri Lanoë
 
Sortie le 03-01-2007

Durée: 1h36

 

Brrrr...

Inspiré d’un roman canadien, The last of the crazy people, ce second film de Laurent Achard fait naître l’angoisse sans recourir aux habituels clichés du genre : nuits d’orage, créatures visqueuses, portes grinçantes, etc. Au contraire, le récit se déroule dans la campagne française ensoleillée et paisible, où réside une famille très normale : mère psychopathe, mari pleutre, grand’mère caractérielle, frère aîné alcoolique et son étrange cadet au regard fixe, qui ne cille jamais et se déplace sans balancer les bras, évoquant un personnage en image de synthèse ou un héros de BD japonaise. Ces originalités ont naturellement séduit le jury du Prix Jean Vigo et celui du Festival de Locarno qui a décerné le Prix de la Mise en Scène à Laurent Achard. Il est vrai que celui-ci a progressé dans le suspense depuis son court-métrage minimaliste - La peur, petit chasseur – plan séquence fixe de sept minutes où un chien-loup observait en bâillant un garçonnet et sa maman qui étendait du linge dans le jardin.

L’étrangeté du Dernier des fous repose sur le jeune Julien Cochelin qui interprète cet enfant insolite, presque muet, observant tout ce qui l’entoure de son regard d’oiseau. Un autre élément intéressant caractérise ce film hors normes : la totale absence de musique remplacée par une bande sonore très travaillée, quoiqu’un peu systématique dans l’alternance des fortissimi et des longs silences. Le monde dans lequel vit cet enfant est aux antipodes de celui de Julie Gavras dans C’est la faute à Fidel, mais l’incompréhension et l’opacité du comportement des adultes sont identiques. Malheureusement pour ses parents, le petit garçon se montrera nettement moins tolérant que la petite fille.