Je pense à vous

Film français de Pascal Bonitzer

Avec Edouard Baer, Géraldine Pailhas, Marina de Van, Charles Berling, Hippolyte Girardot





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 29-11-2006

Durée: 1h22

 

Noir vaudeville

Ce chassé-croisé amoureux, qui débute comme du Feydeau, vire progressivement au drame noir et c’est un des mérites de Pascal Bonitzer d’avoir réussi pareille transition rarement tentée entre deux genres aussi opposés. Une autre qualité de son scénario est l’intelligente utilisation des moyens de communication qui nous envahissent désormais : les téléphones mobiles sonnent sans cesse dans tous les films, mais dans Je pense à vous cet accessoire tend essentiellement les ressorts dramatiques qui font progresser l’action. Ce simili vaudeville (co-scénarisé avec la réalisatrice/comédienne Marina de Van) se déroule de nos jours dans les milieux de l’édition germanopratine. Mais, progressivement envahi par un climat d’angoisse, le récit finira par transformer le Bois de Vincennes en forêt inquiétante et un écrivain légèrement pervers en manipulateur diabolique. Une rigueur froide, proche de Laclos, baigne cette stratégie de vengeance mais, malheureusement, l’inspiration faiblit dans le dernier acte et barbote un peu trop longuement dans une improbable séquence de salle de bains, avant de nous proposer une série de faux plans de fin qui étonnent dans un récit aussi maîtrisé jusqu’alors. Heureusement, l’amère conclusion de cette descente aux enfers rattrape in extremis notre intérêt et l’estime que mérite largement ce film servi par d’excellents comédiens.