Coeurs

Film français de Alain Resnais

Avec Sabine Azéma, Isabelle Carré, Laura Morante, Pierre Arditi, André Dussolier, Lambert Wilson, Claude Rich


Lion d'argent pour la meilleure mise en scène (63e festival de Venise)


Par Baptiste Jacomino
 

Durée: 2h05

 

Coeurs en hiver

Histoires croisées de personnages isolés, qui cherchent à sortir de leur solitude.

« Avant le tournage, je le voyais partir, comme pour un repérage, se promener du côté de Bercy. Il emmenait une petite camera numérique banale, de celles qu’on voit partout, et il tournait sur son chemin comme on est dans ses pensées. » C’est ce que raconte Sabine Azéma de la préparation du film par Resnais. Il ne reste malheureusement pas grand-chose de ces repérages poétiques dans « Coeurs ». Ce n’est pas un film sur l’étrangeté et la froideur du quartier de Bercy. Il y a d’ailleurs bien peu de vues d’extérieurs dans ce film. Il ne reste rien de spontané, de risqué, d’aventureux, de pensif… Aucune trace de promenade.

C’est au contraire une suite de séquences en intérieur, filmées avec précision et adresse. Resnais ne s’éloigne pas beaucoup de ce qu’il avait fait dans son dernier film. On est à la limite du théâtre filmé. Les acteurs sont impeccables. La mise en scène est parfaite, truffée de petites trouvailles. On ne voit par exemple que les pieds de Claude Rich au cours du film. Pour se faire une idée du personnage qu’il joue, l’imagination est laissée libre. Seuls quelques mouvements cocasses du pied indiquent une direction. Les décors sont tout aussi adroitement composés. Tous contiennent des parois fines, transparentes, ou trouées : paravents, cuisines-bars, murs vitrés d’open spaces, rideaux à franges… Ces parois suffisent à isoler les personnages, sans leur laisser pour autant la moindre intimité. Ces décors sont la cause perpétuelle d’un isolement et d’une inquiétude qui hantent l’ensemble du film.

Un remarquable esprit de géométrie. Un film serein, net, méticuleusement filmé et construit. Dommage qu’il ne reste rien de l’esprit de finesse des promenades initiales.