Le Prestige
The Prestige

Film américain de Christopher Nolan

Avec Hugh Jackman, Christian Bale, Michael Caine, David Bowie





Par Esther Castagné
 
Sortie le 15-11-2006

Durée: 2h08

 

Jeux de dupes: un duel au sommet

Borden et Angier, alias Le Professeur et Le Grand Danton, sont des rivaux de toujours. Depuis leurs débuts, ces magiciens prometteurs se livrent un éternel combat de brio. Bientôt l'amitié cèdera la place à la haine et ces maîtres de l'illusion n'auront d'autre but que de ruiner l'autre, de le discréditer et d'affirmer sa puissance et sa supériorité.

Tout bon tour de magie se déroule en trois actes : la promesse, le revirement et le prestige. Le prestige consiste à faire réapparaître l'objet que l'on vient de faire disparaître aux yeux du public émerveillé et légèrement dubitatif. C'est autour de ce thème que se structure le nouveau film de Christopher Nolan, réalisateur remarqué de Memento et Insomnia, dont le dernier opus plus commercial (Batman Begins) avait quelque peu déçu. Nolan joue sur l'illusion, il joue avec elle et avec nous en nous manipulant ou plus exactement en nous invitant à nous laisser manipuler par ces deux magiciens remarquables, servis par des acteurs à la hauteur de leurs personnages.

Guidés dans ce labyrinthe par l'extraordinaire Michael Caine, qu'on retrouve ici dans le rôle de Cutter, expert en illusion et ingénieur, entendez concepteur de tour de magie, on plonge dans l'univers de ses protagonistes. Si le film a des airs de thriller, qui ne font qu'accentuer le suspens et accrocher encore davantage le spectateur totalement pris par cette histoire hors du commun qui mêle réalité et "fantastique". De tels tours sont-ils vraiment possibles ?

On oscille continuellement entre fascination et horreur, entre incrédulité et émerveillement. Alors que l'on sait dès les premières scènes jusqu'où ce duel conduira Angier et Borden, on ne cesse de se demander comment ils en sont arrivés là. Et d'ailleurs, est-ce que cette fin donnée d'emblée est bien vraie, n'est-ce pas une illusion, un autre tour de magie, du réalisateur cette fois ?

C'est là l'intérêt de ce film-puzzle qui renaît sans cesse. Un film en construction qu'on n'en finit pas de découvrir et qui nous séduit tant par sa mise en scène soignée et impeccable que par ses acteurs, sa photographie et sa musique. L'adéquation entre toutes les composantes d'un film est une chose rare, ici la magie a opérée, peut-être en premier lieu grâce à un scénario brillant.