Désaccord parfait

Film français de Antoine de Caunes

Avec Jean Rochefort, Charlotte Rampling, Isabelle Nanty, Ian Richardson, James Thiérrée





Par Esther Castagné
 
Sortie le 08-11-2006

Durée: 1h31

 

Je t'aime…Moi non plus

A l'époque, Louis Ruinard et Alice D'Albanville formaient le couple le plus médiatique du monde du cinéma. Le réalisateur et sa muse. L'actrice et son Pygmalion. Depuis ils se sont séparés, brutalement, et sont restés dans les plus mauvais termes. Tant et si bien qu'ils ont toujours fait en sorte de ne plus jamais ce croiser, et ce pendant trente-ans. Jusqu'au jour où…

Appelé à Londres pour recevoir un prix récompensant l'ensemble de sa carrière, Ruinard apprend que ce sera son ex-femme, la D'Albanville, devenue une figure incontournable de la scène britannique, qui lui remettra cette distinction. Leurs retrouvailles dès lors inévitables constitueront le sujet du nouveau film d'Antoine DeCaunes qui choisit ici l'humour et la comédie. C'est un genre où Rochefort excelle, mais on le savait, en revanche Rampling nous surprend – favorablement – dans ce rôle inattendu.
De Caunes aurait pu choisir d'aborder le thème de l'amour fou, indestructible sur le ton de la gravité, du sérieux, peut-être même du drame. Mais non. Il prend le contre-pied et développe, sur fond de conflit franco-anglais ou du moins de différence radicale entre humour français et esprit britannique, cette histoire d'amour impossible ou plutôt rendue impossible par deux tempéraments opposés et prédisposés à un mélange d'orgueil et de folie douce.
Certes le film n'est pas un chef d'oeuvre, il n'en demeure pas moins qu'il est servi par un casting remarquable (outre Jean Rochefort et Charlotte Rampling, Isabelle Nanty, James Thiérrée et Ian Richardson composent des seconds rôles tout à fait savoureux). A cela s'ajoutent des dialogues efficaces mêlant bons mots, petites piques percutantes et réparties immédiates.
En somme, une bonne comédie franco-anglaise sur un couple pas comme les autres mais plus sincère et passionné que la moyenne, finalement.