Indigènes

Film français de Rachid Bouchareb

Avec Roschdy Zem, Sami Bouajila, Jamel Debbouze, Samy Nacéri, Bernard Blancan


Prix d'interprétation masculine collectif. Festival de Cannes 2006.


Par Esther Castagné
 
Sortie le 27-09-2006

Durée: 2h08

 

Pour l'amour d'une France métissée

Ils sont des centaines et des centaines à s'être engagés et à s'être battus pour la France, leur Mère Patrie, que le plus souvent ils ne connaissaient pas. Ces soldats indigènes, ces Africains à la peau assombrie par le soleil ont offert leur sang et leur courage dans l'espoir de vaincre l'ennemi nazi. Chacun avait ses raisons. Et nous ne suivrons le destin que de quatre d'entre eux, Saïd, Messaoud, Yassir et Abdelkader.

Rachid Bouchared signe ici un film émouvant, sincère et accompli tant sur le plan cinématographique que sur le plan humain. Jamais il ne se laisse aller à un simplisme revanchard et vindicatif. La réalité qu'il dépeint ici a été occultée pendant trop longtemps et ce n'est que justice qu'on lui rende ici hommage.
Hommage dont ont conscience tant le réalisateur que les acteurs, inspirés et tous parfaits dans leurs rôles. Zem et Bouajila confirment leur talent, Nacéri découvre un visage qu'on ne lui connaissait pas et Jamel devient Debbouze. Il révèle ici son don pour la tragédie, ou du moins sa capacité a être parfaitement convaincant et juste dans un film "sérieux". Le reste du casting est à la hauteur et porte ce film si personnel.
On ne s'étonne guère du prix d'interprétation collective reçu à Cannes bien que l'on se prenne à regretter que ce prix ait peut-être empêché le film d'en obtenir un autre, plus complet ou du moins plus lié à l'ensemble du projet. Car ce qu'il y a de beau dans ce film, c'est l'engagement que l'on perçoit chez tous ceux qui y ont pris part. C'est cette volonté de transmettre un message de paix et de fraternité dans un climat social quelque peu tendu, en proie à toutes les dérives communautaristes. Or Indigènes, c'est tout sauf ça. Rachid Bouchareb nous oblige à nous souvenir de ces hommes, venus d'Afrique, qui se sont battus pour la France, sans la connaître, qui ont sacrifié leurs vies à cette Mère Patrie injuste qui hésite encore à les récompenser et à les traiter à l'égal des Français, des "vrais".
Indigènes c'est l'histoire d'hommes qui ne se définissent plus par leur nationalité, par leur race, par leur couleur de peau ou par leur religion mais tout simplement par la pureté de leur coeur et par leur capacité à être grands, généreux et héroïques, avec abnégation.