Enfermés dehors

Film français de Albert Dupontel

Avec Albert Dupontel, Claude Perron, Nicolas Marie, Yolande Moreau





Par Anaïs Jurkiewicz-Renevier
 
Sortie le 05-04-2006

Durée: 1h28

 

Saugrenu Déjanté Fantasque

Un SDF trouve un uniforme de policier, qu’il s’approprie pour manger à l’½il à la cantine du commissariat. Il se rend vite compte qu’avec cet habit sur le dos, tout (ou presque) lui est permis.

Un argument original, un brin d’humour noir, des répliques bien servies par des comédiens piquants, tout semblait réuni dans Enfermés dehors pour un nouveau Bernie.
Seulement, le scénario trop mal ficelé entraîne le film vers un absurde un peu fastidieux. Cette farce moderne se joue dans quelques lieux simples, à connotation efficace : de grands immeubles de bureaux en verre, le squat d’un quartier où même la police ne vient plus, un sex-shop, un hôpital rocambolesque. Les connexions entre les différents lieux, les différentes parties de la narration sont un peu laborieuses. Elles sont suivies par une caméra bancale , qui, certes provoque un effet original, mais assure au spectateur un « mal de mer » dérangeant. Sans oublier que le tout est accompagné d’une musique assourdissante.
Finalement, si les plans sont trop instables, que le scénario ne tient pas, que reste-t-il ? Le principal : une farce surréaliste, burlesque, une mise en scène béton qui surpasse le scénario bateau, et même, une approche réflexive permise par le regard original que pose le cinéaste/acteur décalé sur le monde environnant .