Combien tu m'aimes ?

Film français de Bertrand Blier

Avec Monica Bellucci, Bernard Campan, Gérard Depardieu, Jean-Pierre Darroussin





Par Henri Lanoë
 
Sortie le 26-10-2005

Durée: 1h35

 

Blierissime

Bien entendu, on peut ne pas aimer le ton et les personnages que décrit Bertrand Blier de film en film. On reproche souvent à cet univers très cohérent d’être misogyne : il me semble surtout misanthrope (il y a des précédents illustres). Mais on ne peut contester que Blier soit vraiment ce qu’on peut appeler un auteur de film et non pas le metteur en images d’histoires inventées par d’autres. Ils ne sont pas si nombreux dans ce cas et n’atteignent peut-être pas la dizaine depuis l’invention du cinématographe. Je pense qu’ils méritent donc une certaine attention, à défaut d’une estime certaine.

François, moche et peu sexy, est fou d’amour pour la belle Daniela qui vit de ses charmes. Il lui propose de lui payer, non pas une passe, mais une somme fabuleuse (il vient de gagner au loto) pour qu’elles devienne sa femme à temps complet. Elle accepte. Intervient Charly, amant officiel, « protecteur » et gangster, que cette situation semble irriter profondément. Le fragile François pourra-t-il échapper aux pièges qu’il s’est créés ? Voilà le pitch, comme on dit (en ancien français : l’argument).

Comme toujours chez Blier, gravitent les personnages satellites de sa comédie humaine : un copain médecin, une voisine de palier, les collègues de bureau… Ils servent de révélateurs, analysent la situation insolite où s’est fourré François et proposent des solutions plus ou moins bancales. Une certaine théâtralité, due aux dialogues très « écrits » et au décor pratiquement unique, baigne cette comédie grinçante où des comédiens efficaces gravitent autour de la séduction teintée de vulgarité de Monica Bellucci, parfaite en prostituée frappée par l’amour mais, quand même, également par le fric.